L'exposition
à venir

DU 17 JUIN AU 5 SEPTEMBRE 2021

Archéologie à tous les étages !

L’archéologie se diffuse dans tout le musée et devient le lien de toutes les collections. Au rez-de-chaussée, la nouvelle présentation d’archéologie est plus colorée et allégée. Les secrets des objets sont révélés grâce à un dispositif audio et un livret-jeux permet aux 7-12 ans de devenir archéologue. Au 1er étage, un face à face : les tableaux des Beaux-arts et le mobilier archéologique se répondent et parfois font des clins d’œil. Au 2ème étage, il est question d’Images de découvertes ou quand le dessin et la photographie deviennent matériel scientifique. Entrée gratuite

DU 17 SEPTEMBRE AU 7 NOVEMBRE 2021

Fabcaro ou la Zaï Zaï Zaï Zaï attitude

Cette exposition, dans le cadre du festival de cinéma d’Alès itinérances, explore la partie la plus autobiographique du travail de Fabcaro, de ses débuts à la consécration avec le succès du fameux « Zaï Zaï Zaï Zaï » paru chez 6 Pieds sous terre. Porté par une trame narrative venant commenter les planches originales, Fabrice Erre, commissaire et camarade, décortique le travail, le talent mais aussi la personnalité de Fabrice Caro.

2022 (dates à venir)

Exposition monographique consacrée à Maurice Marinot (1882-1960)
peintre et artisan verrier

Connu de son vivant pour ses réalisations en verre Maurice Marinot a maîtrisé une multitude de techniques : décor à l’émail, décor intercalaire, technique du bullage, modelage à chaud du verre. Toutefois il n’a cessé tout au long de sa vie de peindre et de dessiner, faisant ainsi dialoguer l’art de la peinture et de la verrerie par le travail de la lumière. Associé au premier scandale fauve de 1905, sa peinture suit le chemin de l’expressivité dominée par un réalisme grave alternant des périodes lumineuses et des périodes sombres. Dans les années 1950 lorsqu’il se consacre à la peinture, il adopte un style rapide et nerveux où le thème du soleil remplace tous les autres. Le musée du Colombier conserve 12 œuvres de cette période.
L’exposition présentera les deux facettes de son œuvre avec pour fil conducteur le dessin. Elle évoquera également la participation de Maurice Marinot à la Maison cubiste d’André Mare en 1912; puis à la Compagnie des Arts Français, maison de décoration fondée en 1919 par Louis Süe et André Mare.